Claire Galo-Place

Harpiste

C’est pour en finir avec les préjugés liés à son instrument que Claire Galo-Place a commencé à l’âge de 15 ans une carrière purement soliste.
A cette époque, elle venait tout juste d’obtenir sa médaille d’or au CNR de Douai dans la classe de Annie Desmarets et commençait un cycle supérieur avec Frédérique Cambreling (soliste de l’Ensemble Intercontemporain de Boulez) à Paris. Après avoir obtenu le premier prix de la ville de Paris, Claire Galo-Place est entrée en cycle de perfectionnement dans la classe de Béatrice Guillermin (soliste de l’orchestre de la Garde Républicaine) au conservatoire de Troyes.
En 2001, elle est lauréate de la bourse Lavoisier du ministère de l’enseignement supérieur et du ministère des affaires étrangères pour poursuivre ses études aux Etats-Unis, dans la prestigieuse classe de Susan McDonald à l’Indiana University de Bloomington. Quelques mois seulement après qu’elle ait obtenu son master en harpe, elle est lauréate de l’International Nippon Harp Competition (Japon).
Depuis, elle se produit dans de nombreux festivals et salles de concert : festival Les classiques de Villars (Suisse), Festival Etonnant Romantiques de Combourg (France), Festival
Albert Roussel (Belgique), église de Saint-Julien le Pauvre (Paris), Festival Musique en Vivarais-Lignon, Festival Sillons de Culture, théâtre antique de Sabratah (Lybia) avec une
moyenne de soixante récitals de harpe par an.
Toujours guidée par cette volonté de monter au public que la harpe est autre chose que cette forme étrange au fond de l’orchestre, Claire choisit ses programmes de récital pour
révéler la large palette sonore et l’étendue du répertoire de son instrument. Elle aime tout à la fois mettre en lumière des compositeurs oubliés (elle a fondé en 2008 l’Ensemble Jean Cras), et travailler avec des compositeurs sur des œuvres nouvelles. Elle a crée la Toccata de Omar Yagoubi en 2012, Fogo e Gelo de Caio Senna en 2013 et la Fantaisie op.202 sur l’épitaphe de John Keats de Françoise Choveaux en 2015, trois œuvres dont elle est la dédicataire.
Son premier album «Solo, les grandes oeuvres de la harpe virtuose» est actuellement épuisé après trois repressages. Elle prépare actuellement un album «Dark Swan» rassemblant des œuvres de la période romantique autour d’une fantaisie de sa composition d’après le Lac des Cygnes de Tchaikovsky.

 

« Le public est sorti du récital des étoiles plein les yeux et de magnifiques harmonies en tête. En espérant revoir très vite cette grande artiste à Saint Martin. »
The Daily Herald

« Somptueux! »
St Martin’s week

«Claire Galo-Place entre en scène, et la magie opère.»
La Voix du Nord

«La virtuosité de jeu de Claire Galo-Place est toujours au service d’une finesse frémissante et d’une sensibilité on ne peut plus adéquates.»
La dépêche de l’Aube