Christophe Simonet

Pianiste

Christophe Simonet commence le piano au Conservatoire d’Avignon dans la classe d’Yves Marie Bruel où il obtient un premier prix de piano et de musique de chambre. Après avoir obtenu les mêmes récompenses au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt(CNR) dans la classe de Jacqueline Landowski, il étudie avec Jacqueline Latarjet et Colette Zérah puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris(CNSMDP) où il obtient un premier prix de piano à l’unanimité et prix spécial du jury dans la classe de Jacques Rouvier et Théodore Paraskivesco, un premier prix d’accompagnement du Lied et de la mélodie dans la classe d’Anne Grappotte. Ces études sont complétées par un diplôme d’histoire de la musique dans la classe de Brigitte François-Sappey ainsi qu’un Deug d’histoire et une Licence de musicologie à la Sorbonne. Il parfait sa formation de soliste auprès de grands artistes comme Paul Badura-Skoda, Georgy Szebök, Aldo Ciccolini et sa formation d’accompagnateur auprès de Jean Koerner, Noël Lee, Gérard Souzay et Udo Reinemann. Christophe Simonet participe à des concours internationaux et se distingue particulièrement au concours Clara Haskil où il est demi-finaliste, au concours « Città di Trani » où il obtient un prix spécial du jury, enfin à Barcelone où il remporte le second prix du concours Maria Canals. Il est en outre lauréat de l’Académie Maurice Ravel de St-Jean de Luz. Le Festival d’Aix en musique invite Christophe Simonet à faire ses débuts en tant que soliste. Il aura l’occasion par la suite de se produire dans de nombreuses salles de concert en France et à l’étranger (Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, Espagne, Malaisie, Polynésie, Algérie, Kenya …). En compagnie du violoniste Frédéric Pélassy, il enregistre des disques consacrés à Mozart, Brahms, Beethoven, Franck, Fauré et Debussy et plus récemment, en soliste, un disque où il interprète la sonate de Liszt. Il se produit avec de nombreux chanteurs et notamment avec la mezzo-soprano Marie Boyer, la mezzo-soprano Françoise Semellaz, la soprano Barbara Ducret, le ténor Pierre Vaello (avec qui il enregistre un disque d’airs d’opéra), la basse Leonard Mroz, le baryton François Le Roux… avec qui, il donne de nombreux concerts dans des programmes consacrés à la mélodie française, au Lied mais aussi à la mélodie russe. Invité par le festival de Valmagne, il joue dans un récital l’intégralité de l’œuvre pour piano de Maurice Ravel. En 2010 il se produit à différentes reprises dans les Variations Goldberg de Bach dont il prépare un enregistrement. Parallèlement à sa carrière de pianiste il se consacre à la direction d’orchestre, il est d’ailleurs lauréat du concours de direction d’orchestre du stage de Rouvres encadré par Jean-Sébastien Béreau ; il a dirigé récemment le Faust de Gounod dans une transcription qu’il a effectuée, en Polynésie (à la suite des Pêcheurs de perles de Bizet et de La Reine de Saba du même Gounod) et le Pierrot lunaire d’Arnold Schoenberg avec des étudiants des classes de perfectionnement du Conservatoire à Rayonnement Régional de Lille. Il collabore depuis quelques années avec l’Opéra de Lille pour un projet de récitals avec des chanteurs de la région Nord-Pas de Calais. Il encadre un séminaire consacré à l’Interprétation Musicale dans le cadre du DEFEDEM de la région Nord-Pas de Calais, ainsi qu’une formation diplômante consacrée à l’accompagnement au piano délivrant le Diplôme d’Etat (D-E). Titulaire de deux Certificats d’Aptitude(C- A), celui de piano et celui d’accompagnement au piano et après avoir enseigné dix ans dans le département vocal du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris(CNSMDP), Christophe Simonet est professeur d’Accompagnement et de Musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lille (CRR).

Invité du festival 1000 Sources & Dordogne en tant que soliste et chambriste, il y enseigne depuis plusieurs années le piano et l’accompagnement dans le cadre des Festiv’ACadémies, académie du festival. Il est membre actif du comité artistique.