Maurizio Baglini

Pianiste

Pianiste visionnaire ayant le goût des défis musicaux, Maurizio Baglini mène une intense carrière internationale de concertiste. Lauréat à 24 ans du « World Music Piano Master » à Monte-Carlo, il se produit régulièrement à l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, au Teatro alla Scala de Milan, au Teatro San Carlo de Naples, à la Salle Gaveau de Paris, au Kennedy Center de Washington et est l’invité de festivals prestigieux, dont La Roque d’Anthéron, le Yokohama Piano Festival, l’Australian Chamber Music Festival, le « Festival Pianistico Internazionale di Bergamo e Brescia ».
Il s’est produit en tant que soliste avec des ensembles importants tels que l’Orchestra Sinfonica Nazionale della Rai, le Gustav Mahler Jugendorchester, l’Orchestre Philharmonique de Monaco, le New Japan Philharmonic Orchestra, l’Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino, et avec des chefs d’orchestre tels que Luciano Acocella, Francesco Angelico, Marco Angius, John Axelrod, Antonello Allemandi, Umberto Benedetti Michelangeli, Giampaolo Bisanti, Filippo Maria Bressan, Marcello Bufalini, Massimiliano Caldi, Tito Ceccherini, Daniel Cohen, Howard Griffiths, Armin Jordan, Seikyo Kim, Emanuel Krivine, Antonello Manacorda, Karl Martin, Donato Renzetti, Corrado Rovaris, Ola Rudner, Daniele Rustioni et Maximiano Valdes, Tobias Woegerer. Il est le soliste dédicataire de Tre Quadri, Concerto pour piano et orchestre de Francesco Filidei, qu’il a créé avec l’OSN Rai dirigé par Tito Ceccherini en streaming sur Rai Cultura, Rai Radio 3, EuroRadio et diffusé sur Rai5 en novembre 2020. En septembre 2021, Tre Quadri a été interprété par Baglini et Ceccherini, à nouveau avec l’OSN Rai, en première mondiale avec un public, au Teatro alla Scala de Milan, pour le festival Milano Musica.
Accueillie par d’excellentes critiques, sa production discographique pour Decca/Universal comprend de la musique pour clavier de Liszt, Brahms, Schubert, Domenico Scarlatti et Moussorgsky et la série Live at Amiata Piano Festival. Baglini travaille également sur l’intégrale des œuvres pour piano de Schumann, et les cinq premiers CD disponibles à ce jour sont déjà considérés comme une référence en matière d’interprétation.
Il est l’un des rares virtuoses au monde à interpréter la « Neuvième Symphonie » de Beethoven dans la transcription transcendantale pour piano de Liszt. Depuis 2008, il a été invité à interpréter ce chef-d’œuvre vertigineux en direct sur de nombreuses scènes prestigieuses – dans des villes comme Rome, Milan, Crémone, Paris, Munich, Tel Aviv, Beyrouth, Rio de Janeiro – et en 2020, il a dépassé le nombre record de cent représentations.
Il a créé le projet novateur « Web Piano » dans lequel ses interprétations en direct – du Carnaval de Schumann aux Tableaux d’une exposition de Moussorgski ou aux Images de Debussy – sont accompagnées de projections vidéo de l’artiste Giuseppe Andrea L’Abbate (La Roque d’Anthéron, Lisztomanias, Châteauroux, Festival Emilia Romagna).
Il est également passionné par le répertoire de musique de chambre et a partagé la scène avec Kristóf Baráti, Enrico Bronzi, Gautier Capuçon, Renaud Capuçon, Cinzia Forte, Corrado Giuffredi, Andrea Griminelli, Gabriele Pieranunzi, Roberto Prosseda, Massimo Quarta, le Quartetto della Scala et d’autres collègues illustres. Depuis 2006, il forme un duo stable avec la violoncelliste Silvia Chiesa, avec laquelle il a donné plus de 250 concerts dans le monde entier.
Il est le directeur artistique de l’Amiata Piano Festival, le festival international de musique qu’il a fondé en 2005 et qui se tient depuis 2015 au Forum Bertarelli de Poggi del Sasso (Grosseto, Toscane). Depuis 2013, il est conseiller artistique pour la musique et la danse au Teatro Comunale « Verdi » de Pordenone, qui a produit ces dernières années des concerts exclusifs pour l’Italie, créé une série d’éditions en collaboration avec Ets et est devenu le partenaire principal du Gustav Mahler Jugendorchester dans ses tournées européennes. En 2019, il a été nommé membre honoraire de l’Aiarp, l’Association italienne des accordeurs et réparateurs de pianos, « pour les hauts mérites et les importantes contributions artistiques que son activité a apportés à la cause du piano ».
Il joue sur un Fazioli grandcoda.